Faut-il ouvrir un compte bancaire quand on est micro-entrepreneur ? | Le guide du micro-entrepreneur Faut-il ouvrir un compte bancaire quand on est micro-entrepreneur ?
Le guide du micro-entrepreneur > Gestion d'une micro-entreprise > Faut-il ouvrir un compte bancaire quand on est micro-entrepreneur ?

Faut-il ouvrir un compte bancaire quand on est micro-entrepreneur ?

Vous avez procédé à la création de votre micro-entreprise (ou projetez de la créer) et vous vous demandez s’il est obligatoire d’ouvrir un compte bancaire à usage professionnel. Sachez que depuis 2015, c’est une obligation légale. Cependant, les règles initialement fixées ont été légèrement assouplies à compter de l’année 2017.

Le guide du micro-entrepreneur répond à l’ensemble des questions que vous pouvez vous poser à ce sujet :

  1. Le compte bancaire est-il obligatoire ?
  2. Faut-il ouvrir un compte professionnel ou un simple compte courant suffit ?
  3. Comment utiliser le compte dédié ?

Faut-il un compte bancaire en micro-entreprise ?

Le compte bancaire est-il obligatoire pour une micro-entreprise ?

La réponse est : oui.

Le compte bancaire de votre micro-entreprise doit être séparé de votre compte bancaire personnel, afin que vos transactions professionnelles et personnelles soient enregistrées de façon distincte.

La Loi, et particulièrement l’article L133-6-8-4 du Code de la Sécurité Sociale prévoit que le travailleur indépendant qui relève du régime de la micro-entreprise (c’est-à-dire ayant opté pour le régime micro-social) doit ouvrir un compte bancaire dédié à l’exercice de l’ensemble des transactions financières liées à son activité professionnelle. Ces dispositions étaient prévues par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Elles sont entrées en vigueur jusqu’au 11 décembre 2016.

A compter du 11 décembre 2016, un assouplissement entre en vigueur. En effet, les micro-entrepreneurs disposent d’un délai de 12 mois à compter de la date de déclaration de la création pour se mettre en conformité.

Le principal objectif de cette mesure est de favoriser la transparence de la gestion des micro-entreprises afin de lutter contre la fraude. Cette apparente « contrainte » vous apportera tout de même quelques avantages. En effet, grâce à ce compte, vous :

  • Justifierez aisément vos recettes ou votre chiffre d’affaires,
  • Aurez plus de facilités à tenir vos livres obligatoires et à établir vos déclarations  mensuelles ou trimestrielles,
  • Et, plus globalement, éviterez les mauvaises surprises en matière de gestion de la trésorerie de votre micro-entreprise.

Le PACTE, plan d’action lancé par le Ministre de l’Économie prévoit de supprimer cette obligation de compte bancaire dédié pour les micro-entreprises ayant un chiffre d’affaires inférieur à 5 000 €. Ce texte sera examiné en septembre prochain par le Parlement.

Faut-il ouvrir un compte professionnel ou un simple compte courant suffit ?

En tant que micro-entrepreneur, vous devez ouvrir un compte bancaire dédié à un usage professionnel mais il n’est pas obligatoire de souscrire à un compte professionnel proprement dit (un compte « pro »). Vous pouvez tout à fait utiliser un compte bancaire traditionnel (compte courant ou compte postal), comme celui que vous possédez à titre personnel car, rappelons-le, la micro-entreprise est une personne physique et il n’y a aucune séparation juridique entre votre activité professionnelle et votre patrimoine personnel ! La seule et unique condition à remplir est de réserver ce compte à votre activité professionnelle.

Le compte professionnel, bien qu’occasionnant des frais plus important, vous permettra tout de même :

  • De bénéficier d’autorisations de découverts plus importantes,
  • D’obtenir des prêts adaptés aux professionnels,
  • De mettre en place un terminal de paiement.

Attention toutefois, si vous avez opté pour le régime de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), vous devez obligatoirement détenir un compte professionnel.

Comment utiliser le compte dédié à l’activité professionnelle d’une micro-entreprise ?

Le compte que vous allez dédier à votre activité professionnelle doit enregistrer toutes les opérations relatives à l’exercice de votre activité et notamment les :

  • Encaissements de factures clients,
  • Paiements de factures fournisseurs,
  • Règlements de charges sociales mensuels ou trimestriels (micro-social),
  • Prélèvements effectués à titre de rémunération,
  • Déblocages et remboursements de prêts,
  • Télé-règlements de TVA (le cas échéant).
Thibaut Clermont

Rédacteur et webmaster du site Le guide du micro-entrepreneur. Dirigeant de FCIC - Médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.



Poster un commentaire

Copyright © SARL F.C.I.C 2018 - Le Guide du Micro-entrepreneur - Site édité par F.C.I.C.