Le logiciel de facturation est-il obligatoire pour une micro-entreprise ? | Le guide du micro-entrepreneur Le logiciel de facturation est-il obligatoire pour une micro-entreprise ?
Le guide du micro-entrepreneur > Gestion d'une micro-entreprise > Le logiciel de facturation est-il obligatoire pour une micro-entreprise ?

Le logiciel de facturation est-il obligatoire pour une micro-entreprise ?

Des aménagements de la législation ont semé le trouble dans l’esprit des micro-entrepreneurs quant à l’obligation d’avoir recours à un logiciel de facturation. Un projet de Loi visait, en effet, à le rendre obligatoire. Cependant, ce dernier a été profondément remanié. Le guide du micro-entrepreneur vous indique ce qu’il en est à l’heure actuelle et répond à la question : le logiciel de facturation est-il obligatoire pour une micro-entreprise ?

le logiciel de facturation est-il obligatoire pour une micro-entreprise

Une micro-entreprise n’a pas l’obligation d’utiliser un logiciel de facturation

La loi de finances pour 2016 avait instauré l’obligation, pour toutes les entreprises, d’utiliser des logiciels de gestion certifiés « anti-fraude » à compter du 1er janvier 2018. Toutefois, il convient de souligner elle n’avait pas pour effet d’obliger les micro-entrepreneurs qui n’en étaient pas dotés à s’équiper d’un tel logiciel.

Conscient des difficultés que cela poserait, le législateur est revenu sur sa position avec la loi de finances pour 2018. Ce dispositif de sécurisation se concentre dorénavant sur les caisses enregistreuses et logiciel point de vente.

En tant que micro-entrepreneur, vous n’avez donc aucune obligation d’avoir recours à un logiciel de facturation. Cela étant dit, vous pouvez bien évidemment faire le choix de vous équiper d’une telle solution. Elle procure, en effet, de nombreux avantages.

Les moyens alternatifs au logiciel de facturation pour une micro-entreprise

En réalité, vous disposez de plusieurs possibilités pour facturer vos ventes ou vos prestations. Chacune présente des avantages et des inconvénients que vous devez avoir à l’esprit.

La facturation papier

Cette pratique se rencontre de moins en moins en pratique. Elle consiste tout simplement à rédiger vos factures à la main sur un facturier papier. Ce carnet à souche comprend quelques mentions obligatoires pré-imprimées et la numérotation est déjà en place. Pour chaque facture, vous disposez de deux exemplaires : l’un pour votre client et le second pour votre comptabilité. La méthode « papier » présente certains inconvénients comme le risque d’erreur de calcul ou d’omission de mentions obligatoires. De même, elle vous fera perdre un peu plus de temps que les autres solutions.

La facturation informatique

Cette méthode repose sur des outils informatiques comme des tableurs par exemple (Excel notamment). Vous pouvez vous créer facilement un modèle de facture et le personnaliser pour chacun de vos clients. Il peut comprendre des formules et des cellules de calculs automatiques (montant total hors taxes, TVA applicable, montant toutes taxes comprises). Dans cette formule, vous devrez veiller à n’oublier aucune mention obligatoire. Les erreurs de « copier-coller » sont fréquentes et problématiques.

creation gestion micro-entreprise

Une micro-entreprise peut trouver un intérêt à utiliser un logiciel de facturation

Même si le logiciel de facturation n’est pas obligatoire, vous pouvez trouver un intérêt à vous en équiper. Il apporte, en effet, de nombreux avantages et présente, en contrepartie, très peu d’inconvénients. Il simplifie, par conséquent, la gestion de votre micro-entreprise en permettant :

  • De centraliser toutes les informations essentielles au sein d’une seule et unique base de données ;
  • D’éviter de perdre du temps inutilement à saisir manuellement certaines informations ;
  • De vous assurer de n’oublier aucune des mentions obligatoires prévues par la loi ;
  • De réduire le risque d’erreur en tout genre (calculs, adresses…) ainsi que le risque d’oubli de facturation.

Grâce à ce type de solution, vous vous trouver en mesure de gérer l’ensemble de votre processus de facturation : de l’émission du devis à la réception du paiement final. Votre devis se transformera en bon de commande puis éventuellement en bon de livraison. Ensuite, il deviendra une facture.

Par ailleurs, le logiciel de facturation présente de nombreuses fonctionnalités qui pourront vous intéresser. On peut notamment citer le suivi du recouvrement des factures, la génération de relances automatiques pour les factures impayées ou encore l’édition de tableaux de bord simplifiés. Certains proposent même de générer automatiquement votre livre des recettes, en étant conformes aux dispositions légales.

 
logiciel compta facturation
Thibaut Clermont

Rédacteur et webmaster du site Le guide du micro-entrepreneur. Dirigeant de FCIC - Médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.



Poster un commentaire

Copyright © SARL F.C.I.C 2018 - Le Guide du Micro-entrepreneur - Site édité par F.C.I.C.
commodo ut ante. elementum non ut id, Praesent mi,